Soyez un parent imparfait : voici 3 erreurs (parmi d'autres) que vous pouvez commettre

Maman surmenée

 

Dans l’air de la parentalité positive, de la guerre contre les violences éducatives ordinaires, vous avez beaucoup de pression et ressentez beaucoup de culpabilité à chaque faux pas…

 

Il ne faut pas donner de fessées, il ne faut pas crier ou punir, il ne faut pas utiliser de chantage, il ne faut jamais céder…

 

Que le parent qui ne transgresse jamais ces règles nous donne son secret !

 

Ne vous inquiétez pas, grâce à toutes vos erreurs, vos enfants apprennent tellement plus de choses que si vous étiez parfaits.

 

En voici 3 que vous pouvez faire tout en en tirant des bénéfices pour vos enfants.

 

1. Les fessées

Presque un gros mot de nos jours, c’est maintenant interdit pas la loi, à juste titre évidemment.

 

Malgré tout, il est tellement difficile de lutter contre des générations et des générations d’éducation « à la fessée », d’une culture ancrée dans nos gènes dans laquelle c’est une méthode efficace comme les autres.

 

On sait maintenant que ce n’est plus le cas.

 

 

Mais si un jour vous êtes épuisé, que votre enfant vous en fait voir de toutes les couleurs et qu’une fessée, une claque ou autre geste malencontreux vous échappe, que se passe-t-il ?  Devez-vous vous blâmer pour le reste de votre vie ?

 

Et bien non ! Ce n’est pas grave ! L’essentiel n’est pas de ne plus faire d’erreur mais d’essayer et de s’améliorer au quotidien.

 

L’important est aussi de réagir de façon adaptée après cette erreur.

 

Vous pouvez en discuter avec votre enfant, lui dire que vous n’avez pas réussi à vous contrôler et que vous en êtes désolé.

 

Qu’apprendront vos enfants ?

 

  • Ils apprendront que vous n’êtes pas parfait et qu’ils ont, eux aussi, le droit de faire des erreurs.
  • Ils apprendront d’une part qu’il est bon de s’excuser et d’autre part qu’ils méritent vos excuses.
  • Ils apprendront aussi que vous faites des efforts pour vous améliorer et que gérer ses émotions n’est pas toujours facile, même pour vous.

2. Les cris

Il ne faut plus crier. Plus facile à dire qu’à faire après une journée de travail difficile.

 

Votre enfant cri, vous criez, il cri plus fort et finalement tout le monde est énervé…

 

Zut ! Vous vous étiez pourtant promis d’arrêter et voilà que c’est reparti.

 

Rien de grave, vous vous en êtes rendu compte et c’est bien le plus important.

 

Une chose à faire dans ce cas-là : en parler.

 

Revenez avec votre enfant sur ce qui s’est passé : il n’a pas réussi à gérer ses émotions et vous non plus.

 

« Tu vois cela m’arrive aussi de crier quand je suis fatigué ou en colère et ce n’est pas grave, ça arrive. Tu veux bien m’excuser ? la prochaine fois, on fera mieux ! »

 

 

Qu’apprendront vos enfants ?

  • Ils apprendront que reconnaitre ses erreurs est important.
  • Ils apprendront à demander pardon après avoir fait une erreur.
  • Ils apprendront que faire une erreur n’est pas grave mais qu’il faut toujours essayer de faire mieux la fois d’après.

3.    Les disputes conjugales (du quotidien, sans grossièreté)

On vous explique qu’il ne faut jamais se disputer devant les enfants, toujours être cohérent devant eux et régler vos différents après, à l’écart.

 

Oui, sauf que dans le quotidien ce n’est pas toujours facile et les oreilles de vos loulous trainent souvent là où il ne faut pas.

 

Qu’apprendront vos enfants ?

 

  • Ils apprendront que vous vous disputez car vous êtes différents : vous avez chacun votre personnalité. Ils ont donc le droit d’avoir leur propre personnalité et leurs propres opinions.
  • Ils apprendront que malgré les disputes, vous vous pardonnez. Cela les rend heureux et ils apprennent qu’il est possible de se réconcilier.
  • Ils apprendront que les disputes sont normales et humaines.

D’autres « erreurs » à commettre de temps en temps :

  • Vous reportez le ménage de la journée parce vous êtes fatigué et voulez prendre du temps pour vous. Ne vous inquiétez pas, votre maison n’est pas sale, elle est vivante !

 

  • Vous ne trouvez pas la motivation pour faire un repas bon et équilibré ce soir ?.. Ce n’est pas grave, commandez à manger ou faites un plateau repas pour passer un bon moment en famille !

 

  • Oui ce n’est pas recommandé, mais si vous allumez la télévision 30 minutes et mettez vos enfants sur le canapé pour être un peu tranquille et passer ce coup de téléphone qui attend depuis 3 mois, personne ne vous en voudra. ;)

 

Le quotidien n’est pas toujours facile à gérer et le naturel revient souvent au galop.

 

Mais il faut réussir à lâcher prise. L’essentiel est de prendre du recul et surtout de communiquer, à deux ou en famille.

 

Prenez vos « erreurs » comme des expériences.

 

Vous pourrez en tirer des bénéfices et apprendre à vos loulous les petites choses de la vie!

 

Alors allez y : faites des erreurs !

 

 

Psychologue et Coach Familial à domicile

Écrire commentaire

Commentaires: 1