5 étapes pour accompagner votre enfant vers la propreté

bébé avec du papier toilette bleu

     On dit qu’un enfant devient propre aux alentours de 2 ans environ. Mais ce n’est pas une course, chaque enfant a son rythme et ce n’est pas anormal si ça « tarde » un peu… Avant 5 ans, pas la peine de s’inquiéter !

Y aller par étape !


Première étape : on garde la couche et on l’emmène sur le pot à des heures précises de la journée. Vous pouvez utilisez un tableau d’apprentissage (voir détails dans la suite de l'article)
Deuxième étape : On enlève la couche la journée tout en respectant les mêmes heures précises pour l’accompagner sur le pot. On lui précise qu’il peut si rendre dès qu’il ressent l’envie d’y aller.
Troisième étape : on enlève la couche toute la journée et pendant les siestes.
Quatrième étape : on enlève la couche pendant les sorties (on l’accompagne sur le pot avant de partir pour limiter les risques d’accident).
Cinquième étape et dernière étape : on enlève la couche la nuit

Mais parfois ce n’est pas si simple de déterminer s’il est prêt ou non alors voici quelques conseils pour vous aider.

 


A quel moment votre enfant est prêt à aller sur le pot ou aux toilettes ?

  • Certains signes sont liés à  sa motricité.

Les sphincters de l’enfant doivent être musculairement matures pour que celui-ci puisse se retenir.
Voici quelques signes qui montrent qu’il est prêt au niveau moteur :

  1. Il marche seul depuis quelques temps déjà.
  2. Il réussit à descendre et monter des escaliers seul. Un exercice qui sollicite la coordination motrice et qui montre qu’il est tout à fait capable de se maitriser et de se retenir seul.
  3. l peut se baisser et à se relever seul sans difficulté.
  4. Sa couche peut rester propre au bout de plusieurs heures.
  • D’autres signes sont liés à son développement psychologique :
  1. Il arrive à nommer ce qu’il fait : pipi ou caca (même si c’est dans sa couche)
  2. Il n’aime pas rester sale et demande à être changer ou exprime des signes de malaise quand sa couche est sale.
  3. Il comprend les consignes simples et apprécie réaliser des tâches simples (comme apporter un objet à maman)
  4. Il sait également exprimer ses besoins facilement : « j’ai faim », « je veux jouer »… Il a donc conscience de son corps.


Surtout, respectez son rythme.
Peu importe son âge ou si vous voyez la rentrée scolaire arriver. S’il n’est pas prêt, il ne sera pas propre ! Et ce n’est pas grave. C’est une étape importante d’autonomisation qu’il faut aborder avec patience et sérénité.
Votre enfant doit renoncer à être le bébé qu’il était. Pas si simple !

     S’il est prêt, physiologiquement et psychologiquement, voici quelques conseils pour que cela se passe dans les meilleures conditions possibles.

 


Comment lui apprendre à être propre à son rythme ?

Le moment idéal : l’été !


     Il peut se balader en culotte à la maison sans problème (il pourra alors plus facilement l’enlever seul pour aller sur le pot).
S’il y a un petit accident, vous serez dans de meilleures conditions pour l’appréhender en étant zen. Surtout si vous êtes en vacances, vous serez tous beaucoup plus détendus.

On instaure une routine

  • Vous pouvez placer des tableaux d’apprentissage à la propreté (par exemple celui-ci, que les enfants apprécient beaucoup) à côté de son pot. A chaque fois qu’il fait pipi ou caca seul, il dépose une vignette sur le tableau. Si cela ne suffit pas, vous pouvez lui expliquer qu’une fois le tableau remplit il aura une récompense (et ça peut juste être un gros câlin ou une histoire un peu plus longue que d’habitude).
  • Installez le sur le pot à des heures régulières (le matin après le réveil, après la sieste, avant et après les repas, etc.). Il prendra progressivement conscience de son corps, quand il a envie ou non.
  • Laissez le quelques minutes (5 minutes maximum). Vous pouvez rester à côté de lui mais n’insistez pas trop. S’il n’a rien fait, ce n’est pas grave. Passez simplement à autre chose.

 

On félicite et on encourage !

  • S’il réussit, on le félicite et il colle une étiquette sur son tableau. N’oubliez pas de bien l’aider à se nettoyer. Il n’aura les capacités de la faire correctement qu’après ses 4 ans.
  • De la même manière s’il y a un accident, ce n’est pas grave. Encouragez le pour la prochaine fois !

 


    En tant que parent, vous ne devez pas apprendre à votre enfant à devenir propre mais l’accompagner dans cette étape de sa vie (dans la joie et la bonne humeur ;) ).

 

Anaëlle Courau - Psychologue et coach familial

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Sébastien un papa couches (mercredi, 27 septembre 2017 14:07)

    Bonjour, je trouve l'article vraiment intéressant, tres bien et je suis tout à fait d'accord avec le fait de ne pas stresser son enfant, on doit respecter son rythme, pour mon expérience, mes enfants ont fait à leur rythme et cela a été parfait 2 ans pour ma fille et 2 ans 3/4 pour mon garçon.
    Nous avions nos enfants en couches lavables cela a pu aider peut-être , mais pour résumé et surtout bien dans l'article "surtout, respectez son rythme"
    Sébastien